L’avenir du photovoltaïque, solution de stockage

France PAC Environnement

La filière photovoltaïque pourrait révolutionner le secteur des énergies, notamment grâce au principe d’autoconsommation qui permet une décentralisation de la production.

Solution de stockage pour l’avenir du photovoltaïque

Autoconsommation, avenir du photovoltaïque

L’autoconsommation est un nouvel usage croissant qui consiste à consommer tout ou partie de l’énergie que l’on produit. Elle passe essentiellement par la production photovoltaïque.

La consommation de cette énergie peut être totale ou partielle. L’électricité non consommée est injectée sur le réseau et peut alors être revendue.

On estime généralement que la part d’autoconsommation se situe aux environs de 20 % pour un logement équipé, sans système de stockage. Le reste de l’énergie dont vous aurez besoin sera fourni par votre fournisseur d’électricité.

France PAC Environnement
Solution de stockage nécessaire

Autoconsommation individuelle

Un producteur consomme lui-même et sur un même site tout ou une partie de l’électricité produite par son installation, instantanément ou après une période de stockage.

Autoconsommation collective

La fourniture d’électricité est effectuée entre un ou plusieurs producteurs et un ou plusieurs consommateurs finaux liés entre eux au sein d’une personne morale et dont les points de soutirage et d’injection sont situés en aval d’un même poste public de transformation d’électricité de moyenne en basse tension.

L’avenir du photovoltaïque conditionné par le développement de solution de stockage

L’évolution du secteur photovoltaïque et directement lié au développement des solutions de stockage de l’électricité produite. La solution de stockage jour donc un rôle important pour l’optimisation du principe d’autoconsommation.
La capacité de la batterie solaire doit être dimensionnée en fonction des consommations de votre logement et de la puissance des panneaux photovoltaïques
Une batterie solaire modulable permet d’adapter la capacité de stockage (exprimée en kWh) aux besoins énergétiques, à la puissance solaire installée, mais aussi à la place disponible dans votre logement.
Une batterie sous-dimensionnée par rapport aux besoins n’optimisera pas le taux d’autonomie en électricité (part des consommations couvertes par l’énergie solaire). A contrario, une batterie surdimensionnée entraînera un surcoût (prix plus élevé pour une utilisation partielle), une perte de place… et un impact moins positif sur l’environnement !

La technologie utilisée dans la batterie solaire impacte la sécurité et la performance de solution de stockage

Aujourd’hui, le type de technologie le plus souvent utilisé pour du stockage solaire en résidentiel est le lithium-ion. Il existe plusieurs types de batteries au lithium-ion. Les plus communes sont constituées de cellules lithium Nickel Manganese Cobalt (NMC), principalement utilisées pour les voitures électriques, et de cellules lithium fer phosphate (LFP).

La technologie LFP est reconnue pour être la meilleure en termes de durée de vie et de sécurité. Elle a une meilleure stabilité thermique (réaction à l’augmentation de température) par rapport à une cellule NMC. Les cellules LFP supportent des intensités de courant élevées ce qui leur permet à la fois de fournir beaucoup de puissance et d’être rechargées rapidement.

Avant de vous équiper d’une batterie solaire, pensez à vous renseigner sur le type de technologie utilisée.

La durée de vie d’une solution de stockage solaire dépend de plusieurs variables, dont le nombre de cycles de charge

La durée de vie d’une batterie dépend de plusieurs variables : le nombre de cycles, la puissance de charge prélevée, la profondeur de décharge des cycles, l’état de charge ou encore la température ambiante de de la pièce.

Un cycle de charge d’une batterie solaire est terminé lorsque vous avez utilisé (déchargé) une quantité égale à 100 % de la capacité de votre batterie, mais celle-ci ne provient pas toujours d’une même charge. Par exemple, vous pouvez utiliser 80 % de la capacité de la batterie la journée et le reste (20 %) le lendemain. Ainsi vous aurez déchargé un total de 100 % (et donc un cycle de charge), sur deux jours. Parfois, plusieurs jours peuvent être nécessaires pour terminer un cycle.

Le choix du matériel utilisé dans le cadre d’une installation photovoltaïque est capital. Il est important de se rapprocher d’un professionnel comme France PAC Environnement pour avoir les conseils nécessaires pour une autoconsommation optimisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *